En quoi consiste notre projet « liT2.0 » ?

 

Notre projet s'intitule liT2.0. Aujourd'hui, nos élèves sont entourés d'outils numériques tels que des ordinateurs, des téléphones, des tablettes... Avec l'avancée de la technologie, ils ont plus de mal à s’intéresser à la lecture et encore moins si celle-ci doit se faire sous format papier. 

Pour nous, en tant qu'enseignants, la littérature est un témoignage incontestable de l'histoire. Grâce à elle, nous pouvons comprendre l'évolution du monde et surtout celui d'aujourd'hui. La littérature est une empreinte du passé et pour beaucoup de nos élèves, elle reste dans le passé. 

Dans ce projet, nous serons principalement une équipe de quatre enseignants afin d'encadrer le projet: une enseignante de littérature francophone et une enseignante de langue castillane pour l'école espagnole et un enseignant d'espagnol ainsi que qu’une enseignante d'histoire-géographie pour l'école française. Nous travaillerons principalement avec des élèves de premières et serons amenés à voyager avec 15 d'entre eux. Un LTTA aura lieux à Paris et un autre à Barcelone.

Dans nos classes, beaucoup d'élèves sont originaires du Maghreb, de pays francophones ou du monde hispanophone. 

Nous souhaiterons donc, dans un premier temps, commencer notre projet en nous appuyant sur les origines de nos élèves en les mettant en valeur et les auteurs emblématiques de leurs pays pour travailler à la fois l'histoire de leur pays mais aussi les conséquences que cette histoire a sur le monde d'aujourd'hui, sur l'Europe d'aujourd'hui grâce aux témoignages littéraires et historiques de ces auteurs. 

En tant qu'enseignants, nous proposons également à nos élèves des auteurs incontournables de la littérature francophone et hispanophone qui sont des références afin de mieux comprendre l'Europe d’aujourd'hui. 

Le projet de travailler à partir des auteurs proposés par les élèves permet d'impliquer d'emblée ces-derniers et pourquoi pas leurs proches aussi dans le projet? 

Puis, nous souhaitons pour l'école française, travailler la littérature hispanophone et pour l'école espagnole, travailler la littérature francophone afin de proposer à notre école partenaire notre interprétation de la littérature, échanger notre vision de l'auteur et de l'histoire et pourquoi pas faire découvrir à notre partenaire une nouvelle vision, une nouvelle interprétation de cet auteur, de sa littérature et de l'histoire?

Durant l'année, nous travaillerons durant une heure chaque semaine plusieurs auteurs, ainsi que plusieurs textes. Nous étudierons leurs histoires, leurs époques, leurs caractéristiques, leurs conséquences sur le monde d'aujourd'hui. Pour veiller au bon déroulement du projet, nous aurons des vidéoconférences avec notre partenaire et ses élèves et un groupe WhatsApp pour l'équipe enseignante et des réunions mensuelles par Skype. Pour tout autre organisme souhaitant apprendre davantage sur notre projet, un site internet, un profil Facebook et un compte Twitter ainsi que d'Instagram seront également mis à leur disposition. 

Durant nos rencontres, chaque école s'engage à organiser des parcours littéraires à Paris et à Barcelone afin de découvrir des auteurs, les lieux de résidence, les lieux d'écriture, des endroits qui auraient influencé leurs oeuvres ou l'histoire, découvrir des manuscrits, rencontrer des traducteurs et interprètes afin d'avoir leur vision de l'histoire.

De plus, chaque école devra également réaliser une exposition mettant en scène la vie des auteurs et les différentes époques étudiées. 

Au bout d'un an de projet et d'une heure par semaine tout au long de l'année, d’un échange dans chaque école participant au projet, nous prévoyons de réaliser des capsules littéraires dans lesquelles nos élèves interprèteraient un auteur qui leur aurait davantage plu en mettant en scène sa vie, les grands moments historiques de son époque qui nous aideraient à comprendre les conséquences que ces derniers auraient sur le monde d’aujourd’hui. Cela nous permettrait donc de travailler avec des outils qui sont souvent bien maîtrisés par les élèves et que les enseignants doivent également réussir à manier (les TICE). Cela fait d’ailleurs partie des compétences que les enseignants doivent acquérir. 

Des capsules littéraires seraient un bon moyen de moderniser la littérature en l’associant à des outils modernes. Elle ne serait donc plus une empreinte du passé pour nos élèves. Chacun pourrait donc mettre à profit de l’autre ses connaissances dans différents domaines : géographiques, historiques, littéraires, informatiques… 

Nous aspirons à ce que nos élèves renouent avec la littérature et deviennent eux-mêmes des auteurs de l'histoire présente. Beaucoup d'élèves envisagent des études par la suite. Ce projet serait donc un moyen de les renouer avec la littérature et leur offrir la chance de poursuivre des études sans que la littérature soit considérée comme un fardeau car elle est indissociable des études supérieures.

DESCRIPTION DE L’ÉCOLE

 

Notre lycée s'appelle le lycée Germaine Tillion, plus connu sous le nom de lycée expérimental et innovant du Bourget, dans le département du 93. Nous sommes un lycée général et technologique (LGT) et accueillons aussi des élèves de diverses origines et différents niveaux sociaux. Beaucoup sont souvent issus de l’immigration.

Au lycée, nous sommes 50 enseignants et avons environ 700 élèves répartis pour l'année scolaire 2018-2019 dans sept classes de secondes, sept classes de premières et sept classes de terminales. En termes de filières nous avons 3 premières scientifiques (1ères S), 2 premières économiques et sociales (1ères ES), 1 première littéraire (1ère L) et 1 première de sciences et technologies du management et de la gestion (1ère STMG). En terminales, nous avons deux terminales ES, une terminale L, trois terminales S et une terminale STMG.

De plus, au lycée Germaine Tillion, nous accueillons aussi des élèves qui ont dû abandonner le lycée et qui aujourd'hui souhaitent renouer avec les bancs de l'école. Ces élèves sont accueillis dans la structure que nous appelons "microlycée". Dans cette structure 12 enseignants, qui en général enseignent également au LGT, encadrent 50 élèves de premières et de terminales confondues.

Au microlycée, nous avons une première économique et une première littéraire. Nous avons le même schéma pour les deux classes de terminales.

Au lycée, les classes littéraires sont en minorité et bien souvent elles n'atteignent pas les 35 élèves. Comme mentionné précédemment, beaucoup d’élèves sont issus de l’immigration et vivent parfois dans des conditions précaires.

Parmi nos élèves, beaucoup ont aujourd'hui du mal à aborder la littérature imprimée et laissent le plus souvent place à des outils numériques: portables, tablettes... pour ceux qui ont la chance d ‘en posséder. D’autres n’ont tout simplement pas les moyens d’en avoir.

Nous souhaiterions donc en tant qu'établissement ayant déjà participé à un projet Erasmus+ et innovant, tirer profit des outils que les élèves maîtrisent bien pour rendre plus moderne la littérature et ainsi leur redonner goût à la lecture pour comprendre notre monde d'aujourd'hui.

De plus, nous souhaitons également apporter les connaissances nécessaires aux élèves n’ayant pas les moyens technologiques à leur portée afin que ces connaissances acquises lors des séances Erasmus+ leur soient utiles non seulement au lycée mais aussi dans la suite de leur parcours professionnel.

En somme, nous voulons donc utiliser des outils modernes (TICE) afin de réactiver ce que beaucoup d'élèves considèrent comme faisant partie du passé.

 

ACTIVITÉS REALISÉES JUSQU’AU 01/01/19

 

  • Création d’un profil Instagram 

  • Création du site web du projet

  • Création des logos et concours

  • Création d’un « Padlet » pour visualiser des essais sur l’état de la littérature et mieux savoir ce que les élèves en pensent (cf. onglet Padlet sur page d’accueil)

  • Enquêtes sur les connaissances littéraires et historiques de la communauté éducative des deux établissements 

  • Création d’un « Padlet » pour rendre compte des résultats des enquêtes de connaissances et des conclusions tirées (cf. onglet Padlet sur page d’accueil)

  • Créations des espaces du projet dans le lycée

  • Création d’un googlemaps avec les auteurs choisis 

  • Réunions de l’équipe de professeurs responsables du projet. (voir dans les "photos")

  • Réunion avec les familles

  • Début de création des capsules littéraires

  • Création d’un « check list » pour mieux suivre l’avancée du projet, sa gestion, ses résultats, la satisfaction, la communication et la diffusion.

DESCRIPTION DE L’ÉCOLE

 

Celestí Bellera est un établissement situé à Granollers, une ville d’environ 70000 habitants, à 30 km de Barcelone. Il compte environ 600 élèves de 12 à 18 ans et à peu près 60 enseignants. Les étudiants sont hétérogènes car l'établissement est dans un quartier marginal de la ville et certains proviennent d'un entourage difficile, avec peu de ressources, et plusieurs sont des migrants de première ou deuxième génération. Cependant, grâce à leur engagement dans des projets artistiques et internationaux, ils reçoivent de nombreux étudiants de quartiers florissants de la ville avec un environnement socioculturel plus favorable. Le lycée offre un baccalauréat artistique audiovisuel et scénique qui bénéficie d'un grand prestige dans la ville et dans la région. Une autre modalité offerte par l’établissement est le bachibac (qui permet la délivrance simultanée du baccalauréat français et du bachillerato espagnol). Au cours des dernières années, les deux objectifs les plus importants de l'établissement ont été son internationalisation et l'amélioration de la nouvelle méthodologie éducative. Depuis 5 ans, le projet MOLL a été mis en place, il s’agit d’un itinéraire linguistique qui prime l’apprentissage des langues vivantes dès la 1ère année d’ESO (5ème), ainsi, les élèves qui le désirent peuvent apprendre l’anglais et le français LV1/LV2, mais aussi faire des matières en EMILE et AICLE. Les échanges européens sont une priorité pour cet établissement et un échange annuel se porte á terme avec différentes villes de France, depuis la 4ème. De plus, Celestí Bellera a participé à un projet Erasmus + sur le harcèlement et l'estime de soi et à différents projets eTwinning, toujours dans le but d’améliorer les compétences en LV de leurs étudiants. En outre, une de ses caractéristiques est la bonne relation avec les partenaires locaux et la participation à la vie culturelle de la ville. Étant donné que cet établissement accorde une importance primordiale à l’enseignement des LV et qu’il affiche une expertise significative dans le domaine des audiovisuels, nous croyons qu’il est censé apporter son expérience à ce projet. De plus, nous pensons que travailler sur un projet bilatéral au sein de l'Action Erasmus ne peut que nous aider, grâce à l'échange de bonnes pratiques entre nos deux établissements, à améliorer nos méthodologies pédagogiques respectives. L’un des objectifs de cet établissement est son internationalisation, il y a 5 ans, que la coordination des projets linguistiques et internationaux a été créée et travaille avec l'équipe de gestion de l'école

 

ACTIVITÉS REALISÉES JUSQU’AU 31 /12/18

 

  • Création d’un profil Instagram 

  • Création des logos et concours

  • Essais sur l’état de la littérature 

  • Enquêtes sur les connaissances littéraires et historiques de la communauté éducative des deux établissements 

  • Créations des espaces du projet dans le lycée

  • Création d’un googlemaps avec les auteurs choisis 

  • Activité avec une conteuse tunisienne qui expliquait du contes du Maghreb

  • Récital de poésie chanté réalisé par de deux chanteurs-compositeurs engagés 

  • Réunions de l’équipe de professeurs responsables du projet. (voir dans les "photos")

  • Réunion avec les familles

©2019 by Elsa Lecoq / www.elsalecoq.fr